Gratiferia/Free Market

 

QU’EST-CE QU’UNE GRATIFERIA ?

Une gratiferia est une zone de gratuité. Les participants sont soit des donneurs, soit des receveurs, soit les deux. Les donneurs apportent des objets dont ils n’ont plus l’utilité et qu’ils offrent sans attendre quoi que ce soit en retour. Ceux qui le souhaitent peuvent ensuite se servir gratuitement, qu’ils aient ou non quelque chose à donner. Il ne s’agit donc pas d’un troc, puisqu’il n’y a pas forcément de réciprocité.

Le concept de gratiferia ne se limite pas seulement aux objets; performances artistiques, musicales, échanges de compétences, etc. peuvent également être proposés.

Pour garantir le bon fonctionnement d’une gratiferia, quelques règles sont à respecter. Ainsi, les objets apportés doivent être en bon état. Et bien que tout soit gratuit, il n’est pas permis de tout s’approprier… On s’en remet alors à la bonne foi des participants.

Cette initiative autour de la gratuité va à l’encontre de l’idée que tout service ou objet doit être payant. C’est un système alternatif d’échanges de biens qui permet non seulement un recyclage de nos objets mais aussi un changement progressif de notre façon de consommer.

What is a gratiferia?

A gratiferia is a ‘free market’.  Participants either give or receive, or both.  People who have something to give, bring their objects that they no longer have use for and offer them to others, without expecting anything in return.  Those who wish can then help themselves, even if they have nothing to give.

The concept of ‘gratiferia’ is not just limited to objects; artistic or musical performances, exchange of expertise, etc. can also be proposed.

To guarantee the gratiferia works, some rules need to be respected.  The objects offered have to be in a good state of repair.  And, even though everything is free, no one person should take everything…one relies on the participant’s good faith.

This initiative of a ‘free market’, goes against the idea that any service or object must be paid for.  It is an alternative system for the exchange of goods, which not only allows for objects to be recycled, but is also a progressive change to the way we consume.